« ON DEVIENT CE QUE L’ON CHANTE »
Par Jean-Yves Leloup

 

L’Amour avait son poids de paroles, son enclos de lettres carrées dans l’histoire sainte du Chant des Chants.
L’Amour a désormais une voix, une langue, un luth et un visage qui nous apparaît dans le détour de ses robes….

L’Amour a fait de Jean David son chantre, son « chantier ». et une colombe s’éveille dans le cœur de celui qui écoute, une colombe qui, aux heures de déluge, touche la terre et nous dit qu’il y a une fin au monde, et un autre Commencement possible.

Jean David et le Chant des Chants mêlent les voix des désirs et des adorations pour nous annoncer une Aurore :
"L’Amour est le seul Dieu qui ne soit pas une idole, Un Dieu qu’on ne peut garder qu’en le donnant… Quel autre Dieu nous donnerait envie de vivre et de chanter ?

"Venez, Amis,Mangez, buvez, Enivrez vous d’Amour". (Cant. des Cant. V.I)